Se chauffer écologiquement

Première astuce écolo pour notre petite semaine à thème : apprenez à vous chauffer écologiquement ! Rassurez-vous, rien de compliqué !

Le chauffage reste avant tout un des moyens les plus employés pour affronter le froid de l’hiver. Au gaz, au bois, à l’énergie solaire… Il existe aujourd’hui autant de manières différentes de se chauffer que d’appareils de chauffage. Pour vous aider, Greenzer a fait le tour de quelques unes de ces solutions !

Le chauffage à énergie solaire.Une solution écologique, mais plutôt coûteuse. Heureusement, il existe des aides de l’Etat. Et notamment dans le cadre du « Plan Soleil », programme mis en œuvre par l’ADEME et les Pouvoirs Publics depuis 1999.

L’énergie solaire est entièrement renouvelable. Installer un chauffe-eau solaire permet donc de limiter les émissions de gaz à effet de serre ou la production de déchets nucléaires. L’énergie solaire thermique est récupérée par des capteurs solaires installés le plus souvent sur le toit, inclinés à 45°, et de préférence plein sud.

Il existe deux types principaux de système de chauffage solaire : le chauffe-eau solaire individuel (CESI) et le système solaire combiné (SSC). Le SSC permet un chauffage à la fois de l’eau sanitaire et de l’habitat. Cependant, pour l’un ou l’autre des systèmes de chauffage solaire, il est recommandé de conserver une chaudière classique pour prendre le relais en cas de besoin.

Le chauffage au bois.Cette solution écologique n’est que moyennement coûteuse et bénéficie elle aussi d’aides de l’Etat, en particulier du crédit d’impôt. En effet, depuis le 1er janvier 2005, un crédit d’impôt de 50% a été mis en place par l’ADEME, pour aider les particuliers souhaitant s’équiper de matériels utilisant une source d’énergie renouvelable.

A l’instar du chauffage solaire, le chauffage au bois fait appel à une énergie renouvelable qui n’aggrave pas l’effet de serre. La combustion du bois produit en effet à peine plus de CO2 que la forêt elle-même (lors de sa combustion, le bois émet le CO2 qu’il a absorbé durant toute sa croissance).

Le bois constitue un combustible disponible, renouvelable, et parmi les moins chers. Par ailleurs, le surcoût initial de l’installation d’un chauffage central au bois – par rapport à une installation électrique – peut être amorti en moins de 10 ans. Si l’on considère la durée de vie de l’installation de chauffage au bois et la durée de vie de la maison, il est donc particulièrement rentable.

Vous pouvez, au choix, décider d’installer un poêle à buches ou à granulés (système de chauffage d’appoint complémentaire) ou une chaudière (système de chauffage central). L’avantage du poêle est qu’il est facile d’installation et apporte la chaleur d’un joli feu de bois qui illuminera votre salon. Les poêles en fonte sont les plus performants au niveau rendement et autonomie. Ils bénéficient également d’une inertie thermique importante, mais ce sont les plus coûteux à l’achat.

Enfin, privilégiez les appareils de chauffage au bois labellisés Flamme verte. Ce label garantit la qualité, le rendement, et les hautes performances énergétiques et environnementales des foyers fermés à bois. Le label Flamme Verte permet donc de reconnaître les appareils de chauffage au bois économiques et écologiques.

Le chauffage au gaz.Il existe aujourd’hui une technique de chauffage au gaz écologique : la chaudière à condensation. C’est la solution la plus coûteuse cependant – mais elle vous permet de bénéficier également du crédit d’impôts.

La chaudière à condensation récupère de la chaleur dite « latente » contenue dans les produits de combustion du gaz naturel (vapeur d’eau). Cette vapeur d’eau traverse ensuite un échangeur qui va transmettre la chaleur au circuit d’eau chaude de l’habitation.

Ce système de chauffage permet d’augmenter le rendement de 20% par rapport à une chaudière standard. La chaudière à condensation permet ainsi d’effectuer des économies sur le chauffage. Par ailleurs, la chaudière à condensation est respectueuse de l’environnement : les rejets sont minimes et maitrisés.

A vous de choisir la solution écolo qui vous semble la plus adapté à votre mode de vie !

Pour conclure, sachez que l’ADEME préconise une température de 18 à 19° C pour les chambres. Faites donc des économies en baissant votre chauffage pendant la nuit !

Commentaires

Ajouter un commentaire
00:17

Au lieu d'augmenter le chauffage je met un pull.
Ajouter un commentaire
Vous devez vous identifier pour pouvoir commenter sur le site.
Vous devez donc posséder un compte Ecomeo